Peinture | Sculpture | Photographie | Poésie et prose | Performances chirurgicales

 

Sculpture

 

« Vita brevis-Ars longa

Commencement sans fin.
Rien ne sort de rien, rien ne s’efface.
Métaphores qui dépassent le temps.
Transcender des idées. Le besoin d’expansion.
Donner une forme aux idées.

La beauté comme le contraire de la monotonie. Pourquoi des figures ?
Miroir de l’être. Portrait de l’homme – image de la nature.
L’esthétique dans tout organique.
Beauté originelle de la nature.
Force de proportion et d’harmonie.
Formes idéales.

Ascensions et chutes.
Agité par l’impulsion intérieure.
Processus de lutte pour la forme juste. Luttant pour la perfection.
Silence pendant des jours entiers.
Transcender l’espace et le temps. Solitude du créateur.
Jours et nuits
sont trop courts pour moi.
Le pouvoir du subconscient. Rien d’insignifiant.
Forte volonté – volonté durable.

Le but du hasard. Cette profondeur joyeuse.
Celui qui se rapproche de son but commence à danser.
Torturé par le bonheur. Être reconnu en tant que créateur dans l’achèvement.
Impressions de vie et d’amour. Un lien avec Fortune.
Un qui veut, crée et est comblé
Complexité du processus de création.

Aberrations de la vie. Berceau de ma souffrance et de ma joie.
Jamais fatigué de chercher, créer, découvrir.
Je veux, parce que je peux faire ce que j’ai à faire. Nouvelles créations.
Chaque nouveau début est difficile. »

– Urs Burki

 

À propos du travail sculptural de l’artiste

 

Urs Burki a créé sa première sculpture dans les années 1970 en tuf. Il a continué à travailler principalement avec le bronze jusqu’à il y a quelques années. Au cours de ses dernières années, il a créé plusieurs œuvres en résine et, en 2016, il a réalisé sa sculpture monumentale « Gaja ». L’artiste aborde principalement les sujets suivants dans son œuvre : la mythologie grecque, le symbolisme, l’érotisme, l’esthétique, la forme féminine.